Stucs en stock

stuc mobile

Le stuc c’est la star. Avec lui on copie l’aspect lisse et brillant du marbre.

A l’origine c’est le Marmorino composé de 1 volume de chaux en pâte et 1 volume de marbre concassé, sans adjuvant. Le stuc que je vous propose de réaliser sera adjuvanté mais avec des produits sains (non dérivés du pétrole).

Avec cette formule vous maîtrisez la fabrication d’un stuc pour un prix dérisoire. Vous le teintez comme vous voulez et vous avez un produit sain qui ne pollue pas l’air de votre maison.

La formule de base est simple :

1 seau de CHAUX AÉRIENNE de préférence en pâte, sinon une CL 90 en poudre (10 litres de pâte ou 5 Kg de poudre)

0,5 seau de MARBRE dit “impalpable” quand la farine de marbre n’a pas de grain. Si elle est insensible entre les doigts, elle ne rayera pas le stuc. (5 litres de marbre = 5 Kg)

0,5 seau de TALC ( 5 litres de Talc)

1 Kg de Prédose ST.  Ce sont des adjuvants sains mélangés à du marbre en poudre pour éviter les grumeaux. La prédose contient du Savon (pour faciliter la dispersion des pigments), de la caséine lactique (pour fixer) et du méthyl cellulose (rétenteur d’eau).

On mélange ces 4 produits à sec avant d’ajouter 1 seau d’eau (10 Litres).

Mélanger dans l’ordre : Surtout NE PAS verser les adjuvants dans l’eau, sinon le méthyl cellulose va faire des grumeaux. Bien mélanger les adjuvants (la prédose ST) avec le marbre et le talc AVANT d’ajouter la chaux, puis l’eau en dernier.

Si possible on fait “murir” les pigments la veille dans l’eau avec un peu de savon, pour avoir une teinte homogène (sinon on risque d’avoir des “fusées” sur le mur, si on utilise des oxydes).

 

LA PRÉDOSE “ST” regroupe 3 adjuvants et elle vous donne accès à trois techniques :

– LES STUCS décrits ici.

– LA COLATURE peinture minérale équivalente au BADIGEONS DE CHAUX (décrits dans cette fiche)

– LES ENDUITS FINS (décrits dans cette fiche)

1- AVEC LA PRÉDOSE ST vous pouvez formuler PLUS que le stuc :

La prédose apporte une solution intermédiaire entre le “tout faire” idéal de l’artisan maître en son métier et le “rien faire” des produits prêts à l’emploi.

– Elle laisse l’applicateur approvisionner les produits de base (chaux, sable à sabler, farine de marbre et talc) à leur prix normal.

– Elle apporte une formulation fiable dont l’applicateur garde la maîtrise en variant les produits de base, la quantité d’eau et le choix des pigments.

– Elle propose une adjuventation et des dosages fruits de l’expérience.

– Elle évite l’approvisionnement des adjuvants, produits souvent difficiles à trouver, et délicats à peser.

Vous trouverez la Prédose “ST” chez différents marchands de matériaux.

Si vous ne trouvez pas la prédose vous pouvez adjuvanter vous-mêmes avec 3 produits :

  • Du savon (à mélanger à l’eau s’il est liquide ou à sec s’il est en poudre)
  • De la caséine lactique (on en trouve dans les coopératives agricoles pour la viticulture)
  • Du méthyl cellulose (colle à papier peint)

Dosage des adjuvants (pour 10 litres de chaux aérienne et 10 litres de charge)

  • 25g de savon
  • 50g de caséine lactique
  • 100g de méthyl cellulose

ATTENTION : mélanger les adjuvants liquide dans l’eau et les adjuvants secs avec la chaux et les charges sèches (talc, sable ou marbre en poudre) avant d’ajouter l’eau.

Mais revenons à notre STUC

platoirLe stuc s’applique en couches de très faible épaisseur. Ils se composent de chaux aérienne et de granulats “impalpables”, farine de marbre et talc. On pose le stuc sur le mur avec un petit platoir inox aux angles arrondis.

Le support doit être irréprochable. Le stuc ne rattrapera pas les imperfections du support.

Une petite astuce qui facilite l’application du stuc : Pour absorber le grain d’un enduit taloché on peut appliquer au préalable une ou deux couches d’enduit fin (voir fiche conseil “Les enduits fins“).

Le stuc s’applique en deux couches ou plus, teintées en masse par des pigments.

2 – STUC BRILLANT OU SATINÉ ?

Le stuc peut être plus ou moins brillant selon sa composition et le soin apporté à son ferrage. Deux formules vous sont proposées, selon l’aspect recherché :

LE STUC SATINÉ c’est la formule à 1 agrégat (farine de marbre sans talc). On le choisira si l’on souhaite une façade lisse mais sans l’aspect brillant du stuc.

STUC SATINÉ : Formule à 1 agrégat.

Stuc satiné

La consommation moyenne est de 0,25 litre par m2 par couche mais TESTEZ toujours pour savoir combien il faut sur votre support.

 

LE STUC BRILLANT c’est le vrai stuc. Il se formule avec 2 agrégats, la farine de marbre et le talc qui facilite le ferrage et donne l’aspect brillant caractéristique des stucs.

STUC BRILLANT : Formule à 2 agrégats

formule stuc

On obtient environ 21 litres de stucs.

3 – APPROVISIONNER LES PRODUITS DE BASE

Pour les essais les produits suivants sont suffisants pour la formule à base de farine de marbre sans talc. (stuc d’aspect satiné )

– Une chaux naturelle aérienne calcique (norme “CL 90”)

(avec la chaux en pâte le stuc sera plus dur)

– Un seau ou un sac de farine de marbre “impalpable”

(impalpable = on ne sent aucun grain entre les doigts)

– Une prédose “ST” de 1 Kg.

Si vous souhaitez tester la formule 2 qui contient du talc pour réaliser un stuc brillant , vous devrez vous procurer en plus 1 seau de 10 litres de talc.

(le talc est toujours plus difficile à trouver)

TOUJOURS FAIRE DES ESSAIS

Les essais permettent de rechercher la teinte, de s’habituer à l’application avec un platoir inox et d’évaluer combien de m2 on réalise avec 1 litre de stuc.

QUELLE CHAUX POUR UN STUC ?

Une chaux aérienne calcique (norme CL90) est conseillée dans tous les cas et impérativement, sur les supports à base de plâtre. Par leur finesse les chaux aériennes facilitent également le ferrage du stuc. La chaux en pâte améliore toujours la qualité finale du stuc, surtout sa dureté en surface, plus de 20 fois supérieure à la chaux en poudre.

Sur les supports hydrauliques, enduits ciment et enduits bâtards on appliquera, avant le stuc à la chaux aérienne, un enduit fin à base de chaux hydraulique naturelle de norme NHL 3,5. N’utilisez pas la chaux hydraulique NHL 5 pour les enduits fins. Elle est trop forte, trop proche du ciment.

OUTILS POUR LES ESSAIS :

Un platoir aux angles arrondis / des mesures de 1 litre et de 0,5 litre / un seau / Un agitateur monté sur une perceuse / Une balance de cuisine (ou une balance de précision pour chercher la teinte avec de petites quantité de stuc) / Les pigments à tester.

OUTILS POUR LE CHANTIER :

Le platoir / un seau de 10 litres et un de 5 litres pour doser le talc et le marbre / une grande poubelle / Un agitateur monté sur une perceuse / Une bascule de cuisine / Les pigments choisis.

4 – RECHERCHE DE TEINTE en petite quantité

Le dosage conseillé pour la recherche de teinte est égal à 1/10° du dosage normal. Vous devrez donc diviser la prédose “ST” de 1 KG en 10 doses de 100 g.

Exemple pour le stuc brillant :

Formule à 2 agrégats

 STUC ESSAIS

Doses réduites pour la recherche de teintes (on divise tout par 10) :

stuc dosages essais

Notez la quantité de pigment ajoutée dans vos doses de test.

Quand vous avez trouvé la bonne couleur, multipliez les doses par 10 et vous avez les quantités à préparer pour votre chantier.

LE GESTE POUR APPLIQUER LE STUC

Vous voilà au pied du mur. Le support est propre et régulier.

Si le support n’est pas assez régulier passez une couche d’enduit fin (voir fiche Enduit fin) c’est un bon entrainement avant d’appliquer votre premier stuc.

N’oubliez pas que le stuc n’a pas d’épaisseur. On ne cherche jamais à en poser 1mm d’épaisseur. Si vous en posez trop épais il risque de se fissurer.

L’ASTUCE pour ne pas poser la pâte à stuc en épaisseur : Prenez une noix de pâte à stuc sur l’angle de votre platoir inox. Posez cette noix et immédiatement reprenez la noix sur votre platoir comme si vous ne vouliez pas en laisser (on ferre, on serre, on ne tient pas le platoir trop parallèle à la surface sinon il va laisser une épaisseur de pâte)

En résumé, poser – enlever / poser – enlever / poser – enlever  … etc (voir la vidéo)

 

Le repère pour savoir si vous appliquez bien :

Regardez SOUS le platoir, la pâte à stuc doit-être sur un seul côté du platoir.

Vous savez tout ou presque pour commencer à formuler et appliquer un stuc.

 

N’oubliez pas de me dire dans les commentaires …

– ce qui a été utile POUR VOUS dans cette fiche

– ce qui a été difficile

– et quelles précisions vous manquent.

Merci pour vos remarques. Elles m’aident à compléter les fiches conseil et elles aident ceux qui arriveront ici après vous. 

8 Replies to “Stucs en stock”

  1. Bonjour,
    Pour un stuc en deux passes avec talc, est ce que je laisse sécher entièrement la première passe avant de passer la seconde et est ce que je ferre la deuxième passe dans le frais ou quand elle est totalement sèche. Le ferrage au savon noir est il utile?
    Merci.

    1. Bonjour
      Si on laisse sécher la 1ere couche il est conseillé de la déglacer légèrement au papier verre fin avant d’appliquer la 2eme couche. Sinon vous pouvez appliquer la 2eme sur la 1ere dés qu’elle ne bouge plus sous la 2eme application. En général l’application du stuc est longue donc elle est stable quand on repasse. Le savon noir est facultatif mais l’application de la savonite (dilution de savon avec un peu d’eau peut s’appliquer au pinceau et se lustrer immédiatement à mesure avec un sac plastique froissé en boule. C’est rapide).

  2. Bonjour,
    J’ai lu qu’en Italie les stucs marmorino étaient appliqués sur le sol. Je ne trouve pas de “recette” à cet effet.
    les formules que vous proposez pourraient-elles convenir?
    Je pensais ajouter un treillis en toile de jute ou fibre de verre pour éviter les fissure et appliquer de la cire d’abeille ou de carnauba pour la protection de l’enduit (je souhaite un stuc clair blanc ou ivoire et j’ai peur que l’huile de lin ne jaunisse et n’assombrisse)
    Merci

  3. Bonjour,
    Tout d’abord, merci beaucoup pour le temps que vous consacrez à votre travail de transmission, votre site est fantastique pour les profanes comme moi !

    Je vous contacte car je m’apprête à réaliser des stucs chez moi, et dans un souci d’apprentissage et d’une plus grande maîtrise de ma réalisation, je souhaiterais doser les adjuvants moi-même en suivant vos préconisations. Mais voilà, j’ai trouvé deux sources différentes sur votre site qui me semblent en contradiction entre elles, mais peut-être est-ce moi qui ai mal compris.

    Dans cet article sur les stucs, vous préconisez pour 10 litres de chaux, 1kg de Predose ou bien 25g de savon, 50g de caséine et 100g de méthyl cellulose. Mais dans votre article sur les badigeons, alors que vous conseillez également 1kg de Predose pour 10 litres de chaux, quand vous détaillez l’adjuvantation, les doses sont doublées : 50g de savon, 100g de caséine, et 200g de méthyl cellulose.

    Je voudrais donc savoir avant de me lancer s’il est effectivement normal que le dosage d’adjuvant par rapport à la chaux soit réduit de moitié dans la recette des stucs ?

    Ensuite, j’aimerais aussi réaliser un stuc sur un mur derrière un lavabo et à côté d’une baignoire, pensez-vous que ce stuc soit suffisamment étanche en cas d’éclaboussures, ou dois-je envisager autre chose comme serrer au savon soir, rajouter du latex, ou laisser tomber le stuc et réaliser un tadelakt (mais même si je suis motivé, ça me semble beaucoup plus compliqué…) ?

    De même, pensez vous qu’il y ait une solution pour rendre un stuc suffisamment étanche pour une douche, quitte à utiliser un produit de synthèse, ou bien la seule solution reste le tadelakt ?

    En vous remerciant !

    1. Bonjour et merci pour votre observation. Non le dosage doit être le même. Pour 10 litres de chaux : 50g de caséine 25 de savon et 100g de methyl. Pour le stuc, c’est un peu risqué, sauf si vous laissez sècher avant d’appliquez une cire d’abeille qui le rend étanche. Le latex permet de fixer sur les supports peu absorbants. Avec un produit industriel (bourré de résines) ça peut tenir … si le fabricant vous le confirme (je ne sais pas). Le tadelakt c’est plus difficile et il faut aussi l’entretenir.

      1. Merci pour votre réponse,
        Je passerai donc de la cire sur mon stuc, pour la douche je tenterai un tadelakt traditionnel, quitte à me rabattre sur autre chose en cas d’échec.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *