TAGS et ANTI TAGS

TAG

.

.Que faire si vous avez un tag, sur votre façade en pierre de taille ou votre enduit à la chaux ?

Je vous résume ici la conclusion d’une série d’essais que je viens de terminer pour trouver un procédé ANTI-TAGS efficace sur les supports fragiles du patrimoine, la pierre de taille et les enduits à la chaux.

Le 1er constat c’est qu’à moyen terme les produits de protection anti-Tags ne marchent pas, pour une raison évidente …

  • Si le produit est étanche il bloque les migrations, enferme la pierre ou l’enduit. Il est donc incompatible avec les supports patrimoniaux fragiles.
  • Si le produit est perméant, perspirant (on dit plus souvent “respirants”) , il ne marche (en laboratoire) qu’à condition d’être renouvelé tous les X détaguages.

En résumé on doit gérer les détaguages dans le temps et un jour ou l’autre on ne gère plus. On renouvelle pas, ou bien le produit se périme et on ne le rachète pas. De toute façon un produit perspirant renouvelé X fois devient un produit NON perspirant.

  • On a retardé le problème mais on se retrouve dans une impasse puisque le produit appliqué, soit ne protège plus, soit enferme le support.
  • On a remplacé 1 problème par 3 problèmes : Comment enlever le produit / comment retrouver le support sain et non altéré / comment protéger la façade  ?
La solution que je vais vous proposer a un gros inconvénient. 
Elle ne plaît pas du tout aux fabricants de produits, même sérieux, 
car elle est efficace dans le temps et ne coûte pas cher.

Avant de voir le mode opératoire je vous donne déjà le nom de la solution …

“Le badigeon sacrificiel” est un anti-tag que vous pourrez gérer durablement.

Pourquoi et comment, c’est ce que nous allons voir mais avant regardons ce qui se passe quand un support patrimonial est tagué.

Le principe est simple : La peinture des bombes pénètre en profondeur dans les supports poreux du patrimoine. Pour enlever cette peinture on doit appliquer un solvant (un décapant) souvent agressif pour les supports calcaires. Le karcher, efficace sur du ciment, du béton ou des pierres dures est abrasif sur les pierres plus tendres, même à pression moyenne.

Laisser un support fragile exposé aux tags conduit plus ou moins vite à une dégradation du mur à cause des procédés de détaguage, chimiques ou abrasifs.

Si vous appliquez un badigeon de chaux sur votre enduit ou sur votre pierre, cette pellicule va absorber la peinture et vous pourrez enlever le badigeon sans agresser son support. Le tag part avec le badigeon et vous n’avez plus qu’à remettre une couche de badigeon préventif en attendant le prochain tag !

C’est le principe du “badigeon sacrificiel préventif” un nom barbare pour une solution simple. On sacrifie le badigeon pour ne pas sacrifier son support.

Les amoureux du patrimoine (dont je fais partie) ont un peu de mal à accepter un badigeon qui recouvre la pierre. On demande souvent aux artisans d’appliquer une eau forte c’est à dire un badigeon léger, dilué, qui ne cachent pas la pierre, qui laissent voir sa texture. C’est l’idéal dans les centres historiques épargnés par les tags.

Dans les centres des grandes villes certains quartiers, tagués et détagués toutes les semaines, subissent une altération grave des supports patrimoniaux.

Les services de détaguage ou de nettoyage interviennent avec des moyens rapides souvent agressifs (décapants parfois acides, karcher haute pression, gommage trop proche du sablage etc …) et une équation simple se met en place :  Tag + Détaguage = Altération du support.

On a vu POURQUOI appliquer un badigeon couvrant.

Voyons maintenant  COMMENT appliquer et gérer un badigeon sacrificiel.

Je ne vous détaille pas les nombreux essais qui me conduisent à vous proposer la meilleure solution pour enlever un badigeon tagué sans agresser son support.

Un brossage à sec SANS décapant est long et conduit à dégrader l’enduit à la chaux. Sur la photo, les grains de sable apparaissent dés le 1er détaguage.

.

J’ai testé des décapages … Thermique / Chimique + karcher basse pression / Abrasion à sec sans décapant / Test de diverses brosses plus ou moins agressives.

Aucune de ces solution ne permet d’enlever rapidement un badigeon tagué  sans altération du support.

Ces essais ont montré également …

  • Qu’un badigeon sans adjuvant (ni résines ni caséine) résiste au karcher basse pression quand le support est poreux.

 

  • Qu’un détaguage peut parfois enlever tout … sauf le tag, car la peinture fixe le badigeon. Un décapant s’impose donc pour affaiblir la peinture.

.La solution efficace en 4 étapes :

  • Appliquer un décapant chimique sur la peinture du tag  (à choisir non agressif pour la pierre et bio-dégradable)
  • Brosser à sec avec une brosse en laiton mi dure (testez des brosses pour trouver la bonne solution)
  • Laver à l’eau sans pression en brossant avec une brosse souple non agressive pour enlever les restes de décapant (verser l’eau avec une bouteille OU un jet d’eau OU un karcher SANS pression)
  • Appliquer avec une brosse un badigeon épais sur le support saturé d’eau. (il faut remuer le badigeon qu’on avait gardé avant de l’appliquer)

Brosser à sec AVANT de laver a l’avantage de garder le décapant actif dans la peinture. Le karcher enlève le décapant, diminue son effet et impose d’en repasser.

Quelques précisions :

Pour le badigeon je conseille la variante “Colature” qui est un badigeon avec une charge de marbre en poudre pour avoir une couche plus absorbante, mais un laits de chaux sans marbre convient également.

Dosage proposé :

En volumes : 1 volume d’eau + 1 volume de marbre + 1 volume de chaux aérienne.

Variante sans marbre : 1,5 à 2 volumes de chaux aérienne + 1 volume d’eau.

En poids : 5 litres d’eau (5 Kg) 5 Kg de marbre 2,5 Kg de chaux aérienne (elle est 2 fois moins lourde que le marbre)

Variante sans marbre : 10 litre d’eau + 15 à 20 litres de chaux aérienne en poudre.

La couleur

Quand vous formulez le 1er badigeon vous avez 2 solutions :

  • Sur une façade enduite vous pouvez badigeonner toute la façade. C’est l’occasion de changer de couleur et de protéger l’enduit à la chaux puisqu’un badigeon qui s’use protège l’enduit pendant 20 ans.

 

  • Sur une façade en pierre de taille vous pouvez vous contenter de badigeonner le Rez de Chaussée, les étages étant rarement exposés aux tags.

La difficulté sera de trouver une couleur de badigeon proche de la couleur de la pierre de taille. Les couleurs des pierres sont souvent à base de terre de sienne naturelle et de terre d’ombre.

Les badigeons industriels pré-teintés sont une solution plus simple mais ils présentent le risque d’être parfois trop adjuvantés en résine donc plus difficiles à détaguer (à tester).

Vérifiez surtout qu’il soit possible de conserver le badigeon industriel sans limite de temps, sans durcissement, sous l’eau. Et si les adjuvants perdent leur efficacité tant mieux !

Pourquoi la chaux en poudre ? 

La chaux en pâte est meilleure mais nous souhaitons un badigeon facile à enlever donc une chaux plus chère et plus accrochée n’apporte pas d’avantages.

Pourquoi une chaux aérienne ?

Pour pouvoir conserver le mélange dans un seau fermé qui va garder son eau et conserver la chaux aérienne à l’abri de l’air. Vérifiez que le sac porte la norme CL 90 pour être certain d’acheter une chaux aérienne.

Une chaux hydraulique permet de faire un badigeon mais vous devrez le jeter (il va durcir dans l’eau du seau) et vous devrez en refaire à chaque Tag.

L’intérêt du badigeon sacrificiel c’est de NE PAS être obligé d’en refabriquer. On le garde sous la main dans un seau fermé et pour s’en resservir il suffit de remélanger.

Et pour finir, en vidéo

le détaguage d’un badigeon à sec

Si vous appliquez cette méthode, merci de me faire part de vos observations

pour ajouter à cet article vos remarques, issues de situations multiples.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Stucs en stock

stuc mobile

Le stuc c’est la star. Avec lui on copie l’aspect lisse et brillant du marbre.

A l’origine c’est le Marmorino composé de 1 volume de chaux en pâte et 1 volume de marbre concassé, sans adjuvant. Le stuc que je vous propose de réaliser sera adjuvanté mais avec des produits sains (non dérivés du pétrole).

Avec cette formule vous maîtrisez la fabrication d’un stuc pour un prix dérisoire. Vous le teintez comme vous voulez et vous avez un produit sain qui ne pollue pas l’air de votre maison.

La formule de base est simple :

1 seau de CHAUX AÉRIENNE de préférence en pâte, sinon une CL 90 en poudre (10 litres de pâte ou 5 Kg de poudre)

0,5 seau de MARBRE dit “impalpable” quand la farine de marbre n’a pas de grain. Si elle est insensible entre les doigts, elle ne rayera pas le stuc. (5 litres de marbre = 5 Kg)

0,5 seau de TALC ( 5 litres de Talc)

1 Kg de Prédose ST.  Ce sont des adjuvants sains mélangés à du marbre en poudre pour éviter les grumeaux. La prédose contient du Savon (pour faciliter la dispersion des pigments), de la caséine lactique (pour fixer) et du méthyl cellulose (rétenteur d’eau).

On mélange ces 4 produits à sec avant d’ajouter 1 seau d’eau (10 Litres).

Mélanger dans l’ordre : Surtout NE PAS verser les adjuvants dans l’eau, sinon le méthyl cellulose va faire des grumeaux. Bien mélanger les adjuvants (la prédose ST) avec le marbre et le talc AVANT d’ajouter la chaux, puis l’eau en dernier.

Si possible on fait “murir” les pigments la veille dans l’eau avec un peu de savon, pour avoir une teinte homogène (sinon on risque d’avoir des “fusées” sur le mur, si on utilise des oxydes).

 

LA PRÉDOSE “ST” regroupe 3 adjuvants et elle vous donne accès à trois techniques :

– LES STUCS décrits ici.

– LA COLATURE peinture minérale équivalente au BADIGEONS DE CHAUX (décrits dans cette fiche)

– LES ENDUITS FINS (décrits dans cette fiche)

1- AVEC LA PRÉDOSE ST vous pouvez formuler PLUS que le stuc :

La prédose apporte une solution intermédiaire entre le “tout faire” idéal de l’artisan maître en son métier et le “rien faire” des produits prêts à l’emploi.

– Elle laisse l’applicateur approvisionner les produits de base (chaux, sable à sabler, farine de marbre et talc) à leur prix normal.

– Elle apporte une formulation fiable dont l’applicateur garde la maîtrise en variant les produits de base, la quantité d’eau et le choix des pigments.

– Elle propose une adjuventation et des dosages fruits de l’expérience.

– Elle évite l’approvisionnement des adjuvants, produits souvent difficiles à trouver, et délicats à peser.

Vous trouverez la Prédose “ST” chez différents marchands de matériaux.

Si vous ne trouvez pas la prédose vous pouvez adjuvanter vous-mêmes avec 3 produits :

  • Du savon (à mélanger à l’eau s’il est liquide ou à sec s’il est en poudre)
  • De la caséine lactique (on en trouve dans les coopératives agricoles pour la viticulture)
  • Du méthyl cellulose (colle à papier peint)

Dosage des adjuvants (pour 10 litres de chaux aérienne et 10 litres de charge)

  • 25g de savon
  • 50g de caséine lactique
  • 100g de méthyl cellulose

ATTENTION : mélanger les adjuvants liquide dans l’eau et les adjuvants secs avec la chaux et les charges sèches (talc, sable ou marbre en poudre) avant d’ajouter l’eau.

Mais revenons à notre STUC

platoirLe stuc s’applique en couches de très faible épaisseur. Ils se composent de chaux aérienne et de granulats “impalpables”, farine de marbre et talc. On pose le stuc sur le mur avec un petit platoir inox aux angles arrondis.

Le support doit être irréprochable. Le stuc ne rattrapera pas les imperfections du support.

Une petite astuce qui facilite l’application du stuc : Pour absorber le grain d’un enduit taloché on peut appliquer au préalable une ou deux couches d’enduit fin (voir fiche conseil “Les enduits fins“).

Le stuc s’applique en deux couches ou plus, teintées en masse par des pigments.

2 – STUC BRILLANT OU SATINÉ ?

Le stuc peut être plus ou moins brillant selon sa composition et le soin apporté à son ferrage. Deux formules vous sont proposées, selon l’aspect recherché :

LE STUC SATINÉ c’est la formule à 1 agrégat (farine de marbre sans talc). On le choisira si l’on souhaite une façade lisse mais sans l’aspect brillant du stuc.

STUC SATINÉ : Formule à 1 agrégat.

Stuc satiné

La consommation moyenne est de 0,25 litre par m2 par couche mais TESTEZ toujours pour savoir combien il faut sur votre support.

 

LE STUC BRILLANT c’est le vrai stuc. Il se formule avec 2 agrégats, la farine de marbre et le talc qui facilite le ferrage et donne l’aspect brillant caractéristique des stucs.

STUC BRILLANT : Formule à 2 agrégats

formule stuc

On obtient environ 21 litres de stucs.

3 – APPROVISIONNER LES PRODUITS DE BASE

Pour les essais les produits suivants sont suffisants pour la formule à base de farine de marbre sans talc. (stuc d’aspect satiné )

– Une chaux naturelle aérienne calcique (norme “CL 90”)

(avec la chaux en pâte le stuc sera plus dur)

– Un seau ou un sac de farine de marbre “impalpable”

(impalpable = on ne sent aucun grain entre les doigts)

– Une prédose “ST” de 1 Kg.

Si vous souhaitez tester la formule 2 qui contient du talc pour réaliser un stuc brillant , vous devrez vous procurer en plus 1 seau de 10 litres de talc.

(le talc est toujours plus difficile à trouver)

TOUJOURS FAIRE DES ESSAIS

Les essais permettent de rechercher la teinte, de s’habituer à l’application avec un platoir inox et d’évaluer combien de m2 on réalise avec 1 litre de stuc.

QUELLE CHAUX POUR UN STUC ?

Une chaux aérienne calcique (norme CL90) est conseillée dans tous les cas et impérativement, sur les supports à base de plâtre. Par leur finesse les chaux aériennes facilitent également le ferrage du stuc. La chaux en pâte améliore toujours la qualité finale du stuc, surtout sa dureté en surface, plus de 20 fois supérieure à la chaux en poudre.

Sur les supports hydrauliques, enduits ciment et enduits bâtards on appliquera, avant le stuc à la chaux aérienne, un enduit fin à base de chaux hydraulique naturelle de norme NHL 3,5. N’utilisez pas la chaux hydraulique NHL 5 pour les enduits fins. Elle est trop forte, trop proche du ciment.

OUTILS POUR LES ESSAIS :

Un platoir aux angles arrondis / des mesures de 1 litre et de 0,5 litre / un seau / Un agitateur monté sur une perceuse / Une balance de cuisine (ou une balance de précision pour chercher la teinte avec de petites quantité de stuc) / Les pigments à tester.

OUTILS POUR LE CHANTIER :

Le platoir / un seau de 10 litres et un de 5 litres pour doser le talc et le marbre / une grande poubelle / Un agitateur monté sur une perceuse / Une bascule de cuisine / Les pigments choisis.

4 – RECHERCHE DE TEINTE en petite quantité

Le dosage conseillé pour la recherche de teinte est égal à 1/10° du dosage normal. Vous devrez donc diviser la prédose “ST” de 1 KG en 10 doses de 100 g.

Exemple pour le stuc brillant :

Formule à 2 agrégats

 STUC ESSAIS

Doses réduites pour la recherche de teintes (on divise tout par 10) :

stuc dosages essais

Notez la quantité de pigment ajoutée dans vos doses de test.

Quand vous avez trouvé la bonne couleur, multipliez les doses par 10 et vous avez les quantités à préparer pour votre chantier.

LE GESTE POUR APPLIQUER LE STUC

Vous voilà au pied du mur. Le support est propre et régulier.

Si le support n’est pas assez régulier passez une couche d’enduit fin (voir fiche Enduit fin) c’est un bon entrainement avant d’appliquer votre premier stuc.

N’oubliez pas que le stuc n’a pas d’épaisseur. On ne cherche jamais à en poser 1mm d’épaisseur. Si vous en posez trop épais il risque de se fissurer.

L’ASTUCE pour ne pas poser la pâte à stuc en épaisseur : Prenez une noix de pâte à stuc sur l’angle de votre platoir inox. Posez cette noix et immédiatement reprenez la noix sur votre platoir comme si vous ne vouliez pas en laisser (on ferre, on serre, on ne tient pas le platoir trop parallèle à la surface sinon il va laisser une épaisseur de pâte)

En résumé, poser – enlever / poser – enlever / poser – enlever  … etc (voir la vidéo)

 

Le repère pour savoir si vous appliquez bien :

Regardez SOUS le platoir, la pâte à stuc doit-être sur un seul côté du platoir.

Vous savez tout ou presque pour commencer à formuler et appliquer un stuc.

 

N’oubliez pas de me dire dans les commentaires …

– ce qui a été utile POUR VOUS dans cette fiche

– ce qui a été difficile

– et quelles précisions vous manquent.

Merci pour vos remarques. Elles m’aident à compléter les fiches conseil et elles aident ceux qui arriveront ici après vous.