Comment capter la lumière ?

soleil à travers les persiennesApprécier les qualités multiples du bâti ancien, son caractère, ses volumes non standards, son élégance, ne nous oblige pas à apprécier certains défauts comme l’humidité ou le manque de lumière.
Le cinéma ou des souvenirs d’enfance nous font apprécier l’ombre de certaines pièces quand il fait chaud, mais la lumière tamisée par les persiennes est une ombre choisie, maîtrisée.

Avant de nous en cacher, laissons entrer le soleil !

Dans cet article nous abordons un problème ressenti par de nombreux propriétaires de maisons anciennes : Comment avoir plus de lumière sans défigurer le volume de ma maison ? A cette question il existe quelques réponses qui ont fait leur preuve et que nous allons détailler.

Autant de moyens d’échapper à l’alternative entre la terrasse qui casse le bâti et rien.

  • L’oriel ou “bow-window”
  • Le patio suspendu
  • L’impluvium
  • La loggia
  • Le studiolo
  • L’altana

L’oriel, ou “bow-window”

ORIEL St jean de Luz
Un Oriel ou bow-window en cours de pose à San Sébastien. De la profondeur du balcon jusqu’à 1m de haut, l’oriel s’élargit au dessus sur la largeur d’une tablette de 25 cm.

C’est une solution élégante, une sorte de dedans-dehors lumineux, qui peut s’ouvrir ou se fermer entièrement. Exposé au sud l’oriel apportera de la chaleur l’hiver mais il faudra se protéger du soleil l’été pour éviter la surchauffe.

C’est la version minimaliste de la serre d’hiver, autrefois accolée à la maison.

On en trouve de très nombreux exemples sur la côte Basque, en France et en Espagne.

Si vous avez un balcon il est peut-être possible de créer un oriel. Derrière l’oriel vous pourrez agrandir la baie jusqu’à doubler sa largeur (demandez au maçon le prix d’un “sous-oeuvre de … 2m de large).

Si la baie actuelle n’a pas trop de caractère vous aurez probablement un accord sur le Permis de Construire que vous allez poser. Si vous êtes dans un périmètre protégé, pour mettre toutes les chances de votre côté, joignez des exemples de “bow-window” photographiés dans votre région. Faites dessiner l’Oriel à un architecte ou à un menuisier. Joignez son devis à votre PC. Ce n’est pas obligatoire mais ça illustre le sérieux de votre démarche. Prenez conseil auprès du CAUE de votre département, il pourra vous aider à affiner votre projet (montrez leur cette photo).

Les patios “suspendus”, intégrés au volume de la toiture.

Terrasse vue profil
Traitez avec soin le raccord de la terrasse avec les rives de la toiture.

Dans les centres anciens protégés les terrasses visibles sont souvent interdites, mais les terrasses discrètes parfois possibles. Vous aurez toujours un espace ouvert sur le ciel mais bordé de murs, un patio “suspendu” … comme les jardins !

Quelques règles simples vous aideront à présenter un projet respectueux du volume de votre maison.

.

.

 

..

Le principe est simple : Conservez toutes les rives dans leur aspect actuel.

terrasse zinc
Un beau travail de zingueur.
  • Côté rue gardez le débord de toiture initial.
  • Si besoin démontez le bord de toit existant, surélevez les murs périphériques et reconstituez le débord de toit initial plus haut (génoise, corniche ou débord sur chevrons).
  • Côté rue la couverture (tuiles ou tout autre matériau de couverture) se prolongera aussi sur le mur “gouttereau” pour le protéger.
  • Gardez le profil des murs pignons avec leur pente. Conservez les tuiles de rives et quelques rangées de tuile pour éviter les infiltrations par le haut des murs pignon. Gardez au moins 0,60m de tuile tout autour de votre patio, et si possible 1 m.
  • Limitez la surface de la terrasse. Mieux vaut 9 m2 que rien.
  • Si possible centrez le patio par rapport à l’ensemble du pan de toiture.
  • Pour le traitement de l’étanchéité des terrasses, voir les conseils à la fin de l’article.
terrasse
La Terrasse “Patio” est entourée de murs hauts. La faible pente du toit la rend peu ou pas perceptible depuis la rue. Les murs protègent de la vue et du bruit si on est en ville. A gauche, côté rue, une génoise a été reconstituée pour que le mur de façade surélevé ne laisse pas deviner la terrasse. A droite une baie vitrée capte le soleil sans défigurer la façade.

 

L’impluvium ou puits de jour

puits de jour
Celui-ci est grandiose mais un puits de jour même modeste apportera toujours de la lumière.

Si les terrasses ne sont pas autorisées ou si vous n’avez pas la place pour une vraie terrasse, le puits de jour est peut-être la solution. Il peut éclairer seulement le dernier étage ou plusieurs étages.

Supposons que vous ayez la place de découvrir la toiture sur une surface de 2m sur 2m soit 4m2.

Première précaution, positionner cette prise de jour au centre de la toiture, d’un seul côté du faîtage. Vous pouvez disposer des baies tout le tour pour éclairer une ou plusieurs pièces, par exemple 2 côtés sur le séjour cuisine, un côté sur une chambre et un côté avec un mur plein.

puits de jour Arles
Puits de jour “impluvium” à Arles … là j’avoue que j’ai vu un peu grand… Vous allez devoir transposer.

.

.

Les loggias

Loggia
Le principe de la loggia est finalement simple. Deux poteaux en pierre ou en fonte portent une poutre qui soutient l’avant toit.

C’est une solution qui n’existe pas dans toutes les villes mais qui s’adapte à presque tous les bâtis anciens.

La loggia peut apporter un certain “style”, une certaine grâce à du bâti simple ou même prestigieux.

Cet espace ouvert mais couvert permet de garder le débord de toiture dans sa position d’origine.

La loggia est normalement ouverte.  Des fenêtres assurent parfois la fermeture de la loggia. Le garde corps sera assuré par le mur de façade qui monte à 1m du sol intérieur. Evitez les gardes corps métalliques qui protègent moins du vent et du bruit de la rue. Posez une petite dalle de pierre ou des dalles de marbre sur le mur, pour le protéger des infiltrations et le tour est joué.

.

Le studiolo

studiolo Italie
En Italie du Nord comme en Toscane un studiolo, pièce unique, surplombe parfois le paysage.

Nous sommes en Italie. Au milieu de ses terre le volume imposant d’une maison de maître avec son toit à 2 ou 4 pentes et au milieu de la toiture, minuscule, une petite pièce en surcroît, le “studiolo”.

Ce petit cabinet de méditation et de travail, serait apparu dans l’Italie de la Renaissance.

Ouvert sur 2 côtés il fait du paysage un spectacle. Espace paradoxal, à l’écart des bruits de la maison, isolé mais ouvert sur le monde.

Un monde tenu à distance pour laisser les pensées suivre leur cours.

.

studiolo mer
Mon interprétation du studiolo.

.

Cette solution ne sera peut-être pas facile à défendre mais si vous regardez sur la mer des toits vous apercevrez parfois des pièces isolées qui émergent.

Prenez les en photo et joignez cette preuve à votre dossier. Après tout, vous ne souhaitez que reproduire une de ces fantaisie du bâti ancien, une de ces forme qu’aucun règlement ne prévoyait ni n’interdisait et qui donne tout son charme aux centres anciens.

 

.

L’altana

Altana VeniseL’Italie encore nous apporte une de ces solutions imprévues qui font rêver.

Vous voici rendu à Venise. Levez la tête, regardez au dessus des toits et vous verrez parfois une drôle de terrasse en bois, légère, appuyée sur 2 poteaux à l’aplomb du mur de façade, comme en lévitation sur la toiture.

Cette terrasse curieuse, pour le moins visible, ostentatoire, goguenarde, est impossible au regard de nos règlements.

L’Altana ne défigure pas Venise la belle mais serait un outrage pour nos centres villes anciens. Nos moeurs n’y sont pas habituées ? Et bien il est temps de s’y mettre. Les mauvaises idées ne demandent pas la permission, invitons les bonnes.

.

Renversez les clichés

Oubliez le séjour au 1er étage et les chambres sous toiture. Aménagez le séjour cuisine sous la toiture et les chambres en dessous avec la salle de bain. Vous y gagnez sur tous les plans.

  • Un séjour cuisine ouverts sur une terrasse par une grande baie vitrée en recul qui ne défigure pas le volume de votre maison ancienne.
  • Un volume sous toiture rampant qui agrandit la pièce à vivre.

Le dernier conseil que je puisse donner vous concerne si vous venez d’acheter votre maison et réfléchissez à la meilleure distribution possible.

.

Comment profiter au mieux d’une terrasse ?

Evidemment si vous avez un espace extérieur, courette ou petit jardin, il sera probablement intéressant d’ouvrir le séjour sur cet espace extérieur pour en profiter quand le climat le permet. Dans ce cas on peut considérez que cet espace extérieur est un prolongement du coin repas et du volume intérieur, alors si possible appliquez ces 3 conseils :

1 – Faites poser une baie à galandage (qui disparaît dans une contre-cloison). Elle libère 100% du passage. Si ce n’est pas possible faites poser une baie composée de 3 coulissants. Elle dégagera 2/3 du passage soit 66% alors qu’une baie ordinaire composée de 2 coulissants ne dégage que 50% du passage.

2 – Faites encastrer le rail de la baie coulissante pour qu’il ne soit pas en relief par rapport au sol intérieur.

3 – Posez un caillebotis bois sur la terrasse extérieure. Ce caillebotis calé à la hauteur du sol intérieur escamote le dénivelé entre le sol extérieur plus bas et le sol intérieur. Les caillebotis ont 3 avantages par rapport aux sols en carrelage :

  • Ils ne chauffent pas au soleil, l’été.
  • Ils laissent les poussières passer dessous (on ne ramène pas de terre collé sous les semelles à l’intérieur)
  • Le caillebotis est en général plus esthétique qu’un carrelage.
  • On peut éviter la pose d’un carrelage et avoir accès à l’étanchéité pour la réparer sans casser le carrelage, si la terrasse est en hauteur, sur une dalle.

 

.

Cet article sort un peu de mes rails techniques habituels, mais vous avez compris que le bâti ancien c’est avant tout de beaux espaces qui nous captivent.

Ils ont beaucoup à nous apprendre si nous leur prêtons attention. 

Si vous avez vu d’autres moyens d’éclairer le bâti ancien sans le dénaturer, envoyez moi une photo, je l’ajouterai à cet article.

Merci

.

2 Replies to “Comment capter la lumière ?”

  1. Vraiment incroyable, le studiolo est mon préféré parmis ceux que tu as cité. Ou pour capter plus de lumière sans défiguer le volume de la maison, je parlerais des baies vitrées (moins exceptionnel que ce que tu as écrit, mais bon).
    Merci pour cet article, ça me donne des idées.
    Sébastien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *